A un fil, des liens (part 1)

Me sont revenus ensuite bon nombre de souvenirs de situations de crises et même de situations dangereuses auxquelles j’avais moi-même échappé parce que j’avais eu de la chance peut-être mais aussi et surtout de bons réflexes et un bon instinct.
Pourtant, je me surprends encore de ce fonctionnement si différent que je peux adopter en certaines circonstances.

Alors, oui, peut-être que les situations sont là pour nous révéler à nous-mêmes ou plus exactement peut-être pour mettre à jour des mécanismes ou des réflexes acquis on ne sait trop où ni comment mais qui soudain guident nos actions et libèrent des pensées dénuées de toutes émotions.

Lire la suite

Publicités

Quatre de perdu, 0 de retrouvé…

Ça, c’est le bilan du nombre de billets en attente de publication qui ont été effacés suite à un problème d’ordi.
Quatre car j’avais envie de déposer ici et de partager avec vous beaucoup de choses mais… un désir d’être un peu plus claire ou de pousser un peu plus l’analyse, des événements qui chamboulent tout et compliquent encore plus un agenda déjà bien chargé, des déplacements à l’étranger et tout est resté à l’état de brouillons plus ou moins inachevés.

Lire la suite

Qu’en sera-t-il ?

Avertissement :
Il s’agit là d’un texte relatif à la mort de mon ex-beau frère où se succèdent des faits durs et douloureux dont je veux garder traces car je connais par trop la tendance que j’ai à oublier certains détails.

Il s’agit par conséquent d’un texte difficile et certainement déprimant, en total décalage avec le soleil, les vacances et même l’humeur “festive” ou en tout cas enjouée que je suis moi-même parvenue à avoir lors de 2 fêtes ce week-end… (Je me surprends finalement souvent moi-même !)

Bref, n’hésitez pas à passer ce billet et profitez pleinement de vos vacances, de ceux que vous aimez et de la vie tout simplement.

Lire la suite

Tears for fears…

Je viens de raccrocher et les larmes commencent alors à couler. Silencieusement. Très lentement. Parcimonieusement.
Alors même que l’énorme nœud que j’ai dans la gorge m’indique qu’il ne devrait pas en être ainsi.
Se peut-il que j’ai tellement été dans le contrôle ou la résistance pendant des années qu’aujourd’hui, je ne sache même plus libérer ma tristesse et mon trop plein d’émotions ?

Lire la suite