Nuits paisibles

Une fois encore des fragments de ma vie s’accumulent dans des brouillons que je n’achèverai sans doute jamais. Et peu importe finalement…
L’important, c’est de penser cette fois-ci à les sauvegarder quelque part où je pourrais toujours y accéder… un jour, lorsque j’en ressentirai le besoin.
L’important, c’est de vivre et plus encore sans doute, d’aimer vivre.

Lire la suite

Back in the game

J’ai achevé le cours “with distinction” (ce qui semble être l’équivalent de mention très bien). Bien sûr, cela a fait plaisir à mon égo mais… cela a surtout été très fugitif, quelques secondes, pas même une minute. En fait, très vite, je n’ai pu m’empêcher de sentir une déception.
J’ai bien sûr songé à cette anecdote que ma mère me rappelle parfois en riant: lorsque j’ai passé mon bac, j’étais persuadée que je ne l’aurais pas. La mort dans l’âme (et sur injonction de mes parents car de mon côté je considérais cela comme une perte de temps), j’étais malgré tout allée consulter les listes. J’ai certainement connu quelques secondes de surprise et de soulagement à défaut de bonheur d’avoir été admise mais cela a été très rapidement gommé par le fait que je n’avais pas eu de mention.

Lire la suite

Le Familie Weekend (suite et fin)

Assez pleurniché sur moi !
Il est temps de passer à des choses bien plus drôles telles que… le désormais super fameux Familie WE qui a pendant longtemps réussi la prouesse de métamorphoser l’aspirante bouddha boudinée que je suis en la protagoniste d’un film d’Almodovar.

Heureusement après mon pétage de plomb l’année dernière, je suis redevenue moi-même. Et comme j’apprécie énormément la plupart des membres de la famille d’H2O et que cela faisait tout de même plus d’un an que je ne les avais pas vus, ma connerie mon bon fonds a repris le dessus et lorsque le thème du FWE a repointé le bout de son nez, et bien je m’en suis réjouie ; d’autant qu’un miracle était enfin arrivé !

Lire la suite

Asie soit-elle

Singapore

Lorsque je les ai appelés pour leur annoncer que malheureusement, nous allions devoir reporter le voyage, je craignais qu’ils ne soient déçus et m’en voulais d’avoir suscité en vain des désirs.

Ce n’était pas le cas. Mon père m’a au contraire avoué qu’il était plutôt soulagé car l’idée de rester 3 jours à Singapour ne l’intéressait pas. Parce qu’une de leurs relations qui voyage beaucoup lui avait dit que ce n’était pas l’Asie et que lui, voulait être dépaysé.

J’ai bien évidemment compris ce qu’il voulait dire et même ce à quoi cette personne se référait mais je l’avoue, je n’ai pu m’empêcher de ressentir une légère irritation en entendant de nouveau ces mots.

Lire la suite