En bref (mais long)…

Je ne t’ai pas parlé de mon nouveau » job parce que je suis encore bêtement (?) tiraillée par cette croyance qu’il faut que je maintienne le plus possible mon anonymat pour pouvoir continuer à écrire en toute liberté ici. Et puis, pour diverses raisons, ce serait un peu compliqué de le faire mais, ce que je peux malgré tout dire, c’est que j’adore ce job, que je crois même que l’on peut dire que j’étais faite pour ça.

Ce n’est pas toujours facile. Cela génère aussi parfois des doutes en moi sur mes compétences ou plus exactement ma capacité à être un jour une des meilleures (oui, rien que ça !) mais c’est bien souvent synonyme de grands moments de bonheur. Et même de surprises.
Comme par exemple, lorsque j’ai reçu une petite boite d’un ancien client la semaine dernière. A l’intérieur, une enveloppe avec un ticket de caisse au cas où ce qui me serait livré quelques jours plus tard ne me conviendrait pas. Hier, j’ai découvert mon cadeau : une chaise de bureau.

J’avais le souvenir que lors de notre dernière rencontre, il m’avait dit qu’il aimerait laisser une trace chez moi (je travaille depuis mon appart). Il pensait alors à un tableau mais j’avais réussi à l’en dissuader, arguant du fait que j’avais déjà pas mal de toiles et photos et qu’il était aussi important pour moi d’avoir quelques murs vides.
Je suppose que lors de l’une de nos rencontres (et comme l’ont fait tous mes autres clients qui ont eux aussi souhaité me rencontrer), il a dû évoquer la décoration de la pièce et que je n’ai certainement pu m’empêcher de faire un commentaire un peu restrictif en évoquant ma chaise de travail qui n’était pas tout à fait en harmonie avec le reste…

S tu t’en souviens bien (sinon, c’est ici) , je suis une méga ch***se en terme de cadeau et il est donc hyper difficile de m’offrir quelque chose qui me plaise vraiment. Bref, je n’aurais certainement jamais choisi cette chaise parce qu’elle es assez imposante, que le pied est trop brillant à mon goût et que je n’aime pas les « coutures » blanches en surpiqure sur le faux cuir noir mais…
Mais… elle est hyper confortable, les roulettes sont fort pratiques et surtout… le geste m’a tellement surprise et émue que je ne parviens pas à me résoudre à l’échanger contre une autre et alors même que le monteur ne l’a pas bien montée.
En regardant cette chaise, je songe au désir qu’il a eu de m’offrir quelque chose qui me soit utile et/ou me fasse plaisir, sa mémoire qu’il a dû mettre à contribution et les 1000 pensées et doutes qui ont dû le traverser.

Je me demande d’ailleurs si je ne suis pas en train de me métamorphoser parce que la semaine dernière, j’ai aussi eu la surprise de recevoir un colis de celle qui fut ma meilleure amie lorsque je vivais à Paris et qui garde une place très particulière dans mon cœur malgré… des années de silence et bien des douleurs.
En voyant son écriture, j’ai senti mon cœur battre de joie et d’émotion tant était grande la surprise. A l’intérieur, il y avait un gros sac de tissu venant d’un maître parfumeur gantier parisien. Le type d’objet, le tissu, le parfum… Rien de cela ne me convenait mais tout ça, c’était tellement elle que j’ai adoré ce cadeau tant il me donnait doublement l’impression de la retrouver.

Pour finir dans la série cadeaux, j’ai trouvé une super combine pour faire pleins d’économies cette année :

1. me plaindre auprès de ma banque que je n’ai toujours pas reçu ma nouvelle carte de crédit alors que l’actuelle expire en janvier 2014.

2. comme mon « gestionnaire de compte » (titre très présomptueux pour un type qui ne gère absolument rien et s’acharne juste à m’envoyer des mails en catalan pour me « vendre » des prêts et cartes de crédit !) ne répond pas à mes mails ni même ne daigne décrocher son téléphone, finir par appeler le service en ligne de ma banque

3. accepter qu’ils me renvoient une autre carte au plus vite afin que je puisse la trouver à mon retour et avant de repartir.

4. raccrocher en remerciant beaucoup beaucoup la gentille et si compréhensive personne au bout du fil de me permettre de ne pas mourir de faim au Portugal où nous avons prévu de réveillonner et même de faire quelques trucs intéressants là-bas.

Et voilà, le tour est joué !

Lorsque plus tard, tu voudras faire quelques courses pour diner le soir-même, réaliser que ta carte ne passe pas. Perdre beaucoup de temps ensuite car on ne me décourage pas facilement et que si on a déjà essayé 3 fois, pourquoi pas une 4ème hein? avant d’avoir tout d’un coup une intuition qui sera confirmée par un 2nd appel auprès d’une autre dame, tout aussi gentille et encore plus compréhensive qui te dira que oui, elle es vraiment super désolée mais qu’elle ne peut absolument rien faire car une fois que ta carte est bloquée et ben… il n’y a plus rien à faire et que tant pis pour tous les cadeaux que tu n’avais pas eu le temps de faire.

Remarque, tu vois le bon côté des choses, c’est qu‘au lieu d’être dans les magasins à me prendre la tête pour savoir quoi offrir aux uns et aux autres, j’ai enfin le temps de répondre aux commentaires de mon billet précédent et même… de te souhaiter d’excellentes fêtes et plus encore.

 

Humeur: Paco de Lucia – Entre dos aguas

Publicités

18 réflexions au sujet de « En bref (mais long)… »

    • Désolée de te frustrer Mahie mais sincèrement, je ne pense pas que cela apporterait vraiment un plus dans votre compréhension de qui je suis (et n’est-ce pas cela le plus important ?) car je me dévoile vraiment beaucoup ici. :)

  1. « c’est que j’adore ce job, que je crois même que l’on peut dire que j’étais faite pour ça. »

    Peut-on rêver plus belle chose ? J’en suis ravie pour toi …

    Je te souhaite de très belles fêtes…si tu trouves le moyen de te payer de quoi festoyer alors :))
    Bises Mia

    • Merci beaucoup Hélène.
      Je crois qu’en effet, pouvoir se réaliser à travers de ce que l’on fait est l’une des choses les plus merveilleuses qui soit tant le travail occupe une place importante dans notre vie, ne serait-ce qu’en terme de temps.

      Les fêtes ont un peu mal commencé mais se sont très bien passées. Si j’ai un peu de temps, j’écrirai là-dessus même si pour l’instant, j’ai envie de parler d’autre chose. La bonne nouvelle, c’est qu’en rentrant, j’avais effectivement ma nouvelle carte. Je pourrai donc profiter pleinement de la cuisine portugaise :).
      Baisers Hélène

    • Tu as raison. En ce domaine, je crois que j’ai eu tout au long de ma vie beaucoup de chance. Lorsque j’étais étudiante, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais et souhaiterais faire. Le hasard a dirigé mes études et alors même que je m’y étais dirigée pour des mauvaises raisons, j’ai eu la chance de découvrir quelque chose qui m’a beaucoup intéressée.
      Travailler en ce domaine m’a donc longtemps beaucoup stimulée et permis d’exploiter de nombreuses facettes et compétences qui m’ont permis d’être en général de bonne humeur à l’idée d’aller travailler mais… j’ai continué à évoluer et, par conséquent, mes besoins et envies également. Il était donc temps de faire autre chose.
      Je ne sais pas si parviendrai à confortablement vivre de cela mais tu as raison, aimer son activité professionnelle est tellement peu courant que c’est déjà un luxe en soi.

  2. Je t’imaginais dans un large fauteuil plutôt que sur une chaise à roulettes, et je crois que je continuerai à imaginer dans un large fauteuil les psychanalystes. (Cristophe)

    Tu n’as pas de chéquier ? (Audrey)

    • Bien essayé Cristophe ! ;)
      De fait, je dois reconnaître que j’ai mal décrit mon cadeau car il s’agit effectivement d’un fauteuil et non d’une chaise (j’avais bêtement traduit un peu trop littéralement de l’anglais). Je suis en fait assise dans un large fauteuil à roulettes.

      Les chéquiers n’existent pas en Espagne.
      Pendant longtemps, il était même compliqué de payer avec une carte (ce qui était perturbant pour moi qui avais l’habitude d’utiliser ma carte pour tout régler et n’avais quasiment jamais de liquide sur moi lorsque je vivais en France).

  3. les psychanalystes n’ont pas tous de fauteuils larges, croyez en ma vieille expérience!!
    et mia qu’en penses tu? parce que maintenant que tu nous a mis l’eau à la bouche, je sens que nous allons être plusieurs à traquer la moindre information sur ce job… en attendant, profites bien des fêtes de fin d’année pour tester ce fauteuil tout neuf!

    • (je reprends après une nouvelle coupure internet :-\)
      Je n’ai connu qu’un seul psychanalyste dans ma vie et il avait effectivement un large fauteuil sans roulettes ;D.
      Ceci dit, je ne crois pas que le large fauteuil fasse le psy ou en soit l’apanage.
      Hummm… je sens soudain une certaine pression sur moi et me dis qu’il va peut-être falloir que j’écrire de manière un peu moins spontanée pour ne pas laisser trop d’indices ,)
      Merci pour ton souhait Seia. Je souhaite que de ton côté tu passes également de très bonnes fêtes en famille même si je crois me souvenir que ta soeur et ta nièce sont actuellement à l’étranger

  4. Pareil pour moi une belle envie d’en savoir plus sur ce job qui te va si bien !
    C »est tellement important ça de se sentir bien au boulot, ça m’arrive parfois, assez souvent finalement même si au bout du compte je préférerais ne pas être obligée de travailler pour faire exactement ce que je veux : bouger et voyager !
    Je vous souhaite un bon réveillon au vino verde ?

    • Je suis réellement désolée de frustrer autant de personnes mais… non, je ne cèderais pas à la culpabilité ;)
      Oui, comme dit plus haut, c’est important de s’y sentir bien parce que cela occupe tout de même une place importante dans notre vie.
      Ceci dit, tout comme toi, je préfèrerai également avoir une totale liberté de mon temps et passer moi aussi mon temps à voyager ou à vivre de nouvelles expériences ou tout simplement ne rien faire.
      Et ce qui me plairait plus encore c’est de pouvoir faire ce « job » sans que ce soit un job, sans avoir la nécessité d’un revenu, sans la pression de devoir développer mon activité pour pouvoir rentabiliser mon investissement et même vivre de cela.
      Mais… en attendant de gagner au loto, gardons à l’esprit que nous sommes déjà de sacrés chanceuses.

      Bon réveillon à toi à l’ouzo :)

  5. Moi je veux un boulot où on m’offre une chaise !!!!!!
    Depuis que je suis à Palavas je suis sur une immonde chaise de cuisine même pas confortable… pffff…
    Bon, ma carte bleue fonctionne, certes, mais justement !! Comme elle fonctionnait très bien, je l’ai fait chauffé durant les fêtes de noël… du coup, plus de jus pour m’acheter une chaise.

    N’empêche c’est un beau cadeau et surtout une belle attention et ça, ça n’a pas de prix.
    Bises et tous mes voeux.

    • :D
      J’ai longtemps travaillé dans un fauteuil absolument pas adapté à de longues séances assises et encore moins pour travailler. En me décidant enfin à le changer pour une chaise -pas des plus confortables d’ailleurs, j’ai réalisé qu’une grande partie de mes problèmes de dos était due à ce &x$/! » fauteuil qui foutait en l’air tout le travail du quiro et de l’ostéo alors… Pakita, n’attends pas le job et fais toi offrir une autre chaise :) Ton dos douloureux t’en sera sans nul doute reconnaissant (même si, bien évidement cela ne résout pas tout).

      Oui, c’est un magnifique cadeau et, à vrai dire, je n’en reviens toujours pas !!!
      Pleins de baisers à toi et tous mes meilleurs voeux également en espérant que les rois mages (ici, on célèbre « los reyes » et on -enfin pas moi mais… – a donc encore pleins de cadeaux) te permettent de remplacer ton immonde chaise de cuisine.

  6. Mon analyse scientifique :
    T’offrir une chaise confortable était pour ce monsieur un moyen de te dire qu’il trouve belles tes fesses et qu’il faut que tu les préserves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s